07 nov 2019

Battement d’ailes

Agus, Milena

Battement d'ailes

Battement d’ailes est un petit roman délicieux. Moins de deux cents pages de chapitres courts, aux titres intrigants, narrés avec verve, délicatesse et humour par une préadolescente dont la famille, qui vient de connaître un revers de fortune, se retrouve dans un coin reculé de Sardaigne, entourée de voisins hauts en couleur.

Parmi eux, celle que l’on connaîtra surtout sous le nom français de « Madame » est tout particulièrement pittoresque : anticonformiste au cœur d’or, elle s’attire la sympathie de tous en dépit du fait que son entêtement à ne pas vendre sa propriété à des promoteurs prive ses voisins d’une importante source de revenus. La narratrice devient son amie et le roman relate autant l’évolution affective de cette jeune fille que celle, assez spectaculaire, de l’adulte dont les mœurs, sexuelles et sociales, contrastent fortement avec celles d’une autre famille de voisins, hypercatholiques.

L’aîné de cette famille s’enfuit à Paris pour y jouer de la trompette, la narratrice pleure son père disparu, des rites sont pratiqués, des amours naissent et se défont, des battements d’ailes mystérieux viennent rythmer le récit.

La force du talent de Milena Agus est telle qu’on se surprend à se demander, en savourant les réflexions de la narratrice et les péripéties des personnages, si Leibniz, que vénère la tante de la narratrice, n’avait pas un peu raison quand il affirmait que le monde était « le meilleur monde possible ». Et l’on court chercher un autre roman de l’auteure qui s’intitule Mal de pierres (2006) en espérant y trouver le même bonheur de lecture.

Titre original : Ali di babbo

Membre : LaSalle

Agus, Milena. Battement d’ailes, Éditions Liana Levi, collection Piccolo, 2007, 2008, 153 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*