26 oct 2012

Barbe bleue

Nothomb, Amélie

Aujourd’hui, j’ai savouré ce roman. Ne vous méprenez pas sur le nombre de pages (170). En fait, c’est très aéré. Un roman qui se lit donc entre le lever et le coucher du soleil, même à la mi-octobre. Pour ceux et celles qui aiment l’humour glacial.
L’histoire ? « Saturnine, jeune Belge professeur à l’école du Louvre, postule pour une colocation idéale : une chambre de 40 m2 dans le 7e arrondissement, pour 500 € par mois ! Alors, certes, le propriétaire, un noble Espagnol répondant au nom de don Elemirio Nibal y Milcar, s’avère quelque peu mystérieux et lui signifie qu’il lui en cuirait de franchir la porte de sa chambre noire, mais qu’importe : l’affaire est trop tentante et avoir incidemment appris que huit femmes l’avaient précédée pour disparaître depuis ne l’effraie pas. Saturnine prend donc possession de son nouveau logement. Dès le premier soir, elle est invitée à dîner par don Elemirio, qui rompt ainsi avec son habitude de vivre en ermite. Il ne tarde pas à tomber sous le charme de l’impudente (et pas du tout charmée) jeune femme, au fil d’une série de rencontres autour de mets choisis bientôt accompagnés de champagne… »

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.


Gros coup de cœur pour ce roman. Je remercie le membre du Club des Irrésistibles qui nous a recommandé ce livre. J’ai adoré. Superbe et tellement capoté.

Membre de Lachine



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Montréal

Nothomb, Amélie. Barbe bleue, Éditions Albin Michel, 2012.

Catégorie : Romans... autres genres

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

2 réponses pour “Barbe bleue”

Maribou dit : - 26 janvier 2013

Ce roman est un coup de coeur! Vraiment brillant!!!

2 réponses pour “Barbe bleue”

Les Irrésistibles » Barbe bleue dit : - 25 janvier 2013

[...] oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici. Partager cet article sur : function fbs_click() [...]

Pour laisser un commentaire

*