12 mar 2015

Au revoir là-haut

Lemaitre, Pierre

Au revoir-la haut

Nous sommes aux derniers jours de la Grande Guerre, début novembre 1918. Les soldats français, autant que leurs ennemis d’en face, se tiennent tranquilles dans leurs tranchées et leurs campements, chacun espérant survivre jusqu’à la fin de ce terrible affrontement. Le fier lieutenant Henri d’Aulnay-Pradelle, qui ne détient de la noblesse que la particule et une fierté démesurée, lancera ses hommes dans un dernier affrontement par un subterfuge ignoble que découvrira Albert Maillard, ce tout jeune pauvre soldat, à la pensée pourtant moins rapide que la réalité. Lui et Édouard Péricourt, son jeune camarade d’unité, issu d’une grande famille, verront leur destin exploser avec cette dernière attaque. Pierre Lemaitre nous entraîne à partir de cette introduction dans l’après-guerre en France. Se pourrait-il que l’après soit plus dur que le pendant ? Édouard partage avec Pierre Lemaitre un talent incroyable pour le dessin : l’un rend, en quelques coups de crayon, la réalité de scènes de guerre ; l’autre, l’auteur, à coups de mots bien sentis, nous plonge dans une réalité qu’on oublie, celle de la vie au quotidien dans un pays qui se relève difficilement de cette trop longue guerre. Les chemins de l’affreux Henri à la particule, d’Albert et d’Édouard se croiseront à nouveau.
À mon avis, un très bon roman, dur, efficace, avec de toutes petites pointes d’humour. Difficile de l’abandonner longtemps sur un coin de table.

Lu en version numérique.

Membre : Verdun

Lemaitre, Pierre. Au revoir là-haut, Éditions Albin Michel, 2013, 567 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*