28 sept 2012

Artemisia : un duel pour l’immortalité

Lapierre, Alexandra

Il s’agit d’un duel passionnant, étonnant et même intrigant entre deux peintres du XVIIe siècle, disciples de Caravage : Orazio Gentileschi et sa fille Artemisia, violée très jeune par le meilleur ami de son père. Un duel pour l’immortalité. Rivalité constante entre père et fille qui se fuient, se recherchent, se jalousent, se volant mutuellement leurs sujets de tableaux et leur conception de l’art. À force de travail et de volonté, Artemisia fut la première femme peintre à acquérir gloire et liberté en s’établissant dans les grandes villes artistiques d’Italie puis de l’Europe à la recherche constante de mécènes et de diplomates capables de la soutenir. Finalement, elle perdra le combat par amour filial : elle rejoint en Angleterre son père mourant et reprendra toutes les oeuvres qu’il avait commencées et les signera toutes du nom de celui-ci. Grâce à elle, la gloire et le génie de son père passeront à la postérité tandis qu’elle, tout aussi géniale, tombera dans l’oubli jusqu’au XXIe siècle qui lui consacra tout récemment de nombreuses expositions.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Outremont

Lapierre, Alexandra. Artemisia : un duel pour l’immortalité, Éditions Robert Laffont, 1998, 542 pages.

Catégorie : Documentaires/Essais, Romans : biographiques, Romans : historiques

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*