17 août 2017

Arroser l’asphalte

Chagnon, Philippe

Arroser l'asphalte poésie

Poésie. Le quotidien lancinant d’un poète un peu paumé. Extrait :

l’humanité ramasse des points
avec sa carte la baie
pendant que revenu québec l’attend
dans un coin sombre
et que sous l’escalier précaire
hydro prend son gun et tire sur la plogue

Les mauvaises habitudes du poète. Un autre petit bout :

je m’étais dit que non
pas aujourd’hui
pas ça mais autre chose
se contrôler se battre
contre les mauvaises habitudes
puis en fin de matinée
écrire un poème
quand même

Poésie pour dire le dégoût de soi et de la société. Voici :

le jour où la cenne
fait déborder le pot à change de l’illusion
quitter sa job à la clim
vendre son quartier sur ebay
pour un vieux deux en papier
se jeter dans un profond dégoût de soi
s’installer dans une vase brune et épaisse
et croire qu’on est bien au chaud
premier signe de noyade

Et les voisins. Autre engeance par ici :

ta place est prise
le chat dort sur le fauteuil
le voisin starte le barbecue
quelqu’un dans le bloc joue de la guitare
tu n’arrives pas à reconnaître l’air
lorsqu’il te frôle le cou
le proprio arrose l’asphalte de l’entrée

Et sachez que « le trois fait le mois mais je sais plus lequel »

Que la distraction le guette, qu’il vit dangereusement le poète :

dehors ce matin
aucun changement
sentiment d’avoir
oublié quelque chose
laissé un rond du poème allumé

Le lecteur est ravi par la drôlesse de tout ce charivari langagier.

Membre : Rosemont

Chagnon, Philippe. Arroser l’asphalte, Éditions Del Busso, 2017, 94 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*