15 juin 2017

Alex

Lemaitre, Pierre

Alex Lemaitre

La dernière fois qu’un thriller m’a autant captivé par son horreur remonte à une vingtaine d’années avec Jessie (1992) de Stephen King. En deux mots comme en cent, il n’y a pas beaucoup d’issues. Et c’est là tout le plaisir. Mais il y a encore plus, des personnages qui ont une profondeur qui nous font aussi bien sourire que s’étonner.

Le commandant Camille Verhoeven, haut comme « quatre pommes », qui cherche à éclaircir le mystère ; Armand (le pingre) et Louis (l’intellectuel bourré de fric) ses adjoints ; Le Guen et Vidard (leurs patrons…), sans compter Alex, cette trentenaire au centre de cette histoire époustouflante d’une cruauté hors du commun. Mais Lemaitre a le don de nous faire sourire malgré tout avec des descriptions du genre : « Il promenait son chien, une chose [...] que Dieu a dû bricoler un jour d’intense fatigue. »

Membre : Rosemont

Lemaitre, Pierre. Alex, Éditions Albin Michel, 2011, 392 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*