29 nov 2013

Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire

Kaminsky, Sarah

Adolfo Kaminsky est un personnage fascinant qui a consacré une grande partie de sa vie à faire de faux papiers. Fils de juifs russes vivant en France, il naîtra en Argentine après que ses parents aient été expulsés de France pour sympathies bolchéviques. De retour en France, il échappe aux camps de la mort, grâce à sa nationalité argentine. Comme il ne peut poursuivre ses études, il fait de petits boulots chez un pharmacien, un teinturier et un laitier. C’est ainsi qu’il s’initiera, de manière autodidacte, à la chimie des encres et du papier.
Membre de la Résistance, il va établir un laboratoire pour la fabrication de faux papiers. D’abord pour les Juifs et les Résistants. Après la guerre, il continue son travail. Pour conserver sa liberté de choisir qui il peut aider, il refusera toujours d’être payé pour ses services. Mais comme il doit gagner sa vie, il a un laboratoire de photographie. Cela lui permet de couvrir ses activités de faussaire. Habité par la crainte d’être pris et obsédé par la pensée qu’il est de son devoir d’aider les opprimés, sa vie personnelle et familiale est chaotique. Toujours dans l’urgence, il fournit de faux papiers aux partisans des guerres de libération dans le monde, notamment en Algérie, en Grèce, en Amérique du Sud et en Afrique du Sud.
Il faut lire le livre pour apprendre pourquoi il mettra fin à ses activités. Mieux qu’un roman, l’hommage d’une fille à son père.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Kaminsky, Sarah. Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire, Éditions Calmann-Lévy, 2009, 266 pages.

Catégorie : Biographies

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*