08 août 2019

À la hauteur de Grand Central Station je me suis assise et j’ai pleuré

Smart, Elizabeth

A la hauteur de Grand Central Station

Ce classique oublié de la littérature anglaise a été publié en 1945, puis traduit et réédité en 2003.

Née à Ottawa en 1913, dans une famille bourgeoise, Elizabeth Smart va suivre des cours de piano à Londres à l’âge de 18 ans. Elle se passionne pour l’œuvre du poète George Barker. Lyrique et mystique, ce roman qui se lit d’une traite est un hommage à l’amour fou et dévastateur qui nous emporte.

Ainsi, ce livre est le récit poétique de sa liaison passionnée avec le poète britannique avec qui elle aura quatre enfants sans jamais avoir vécu avec lui. Elle meurt en Angleterre auprès de ses enfants en 1986.

Titre original : By Grand Central Station I Sat Down and Wept

Membre : Verdun

Smart, Elizabeth. À la hauteur de Grand Central Station je me suis assise et j’ai pleuré, Éditions Les Herbes rouges, 1945, 2003, 118 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*