29 mar 2013

À l’abri de rien

Adam, Olivier

Dans ce livre, deux volets : d’une part, j’ai vécu un roman sur Sargatte, le centre d’hébergement et d’accueil d’urgence humanitaire où stationnèrent plus de 80 000 réfugiés.
D’autre part, ce fut l’histoire d’une femme qui fait l’expérience du don et de la compassion.
Marie, l’héroïne, a perdu son boulot de caissière à Auchan. Cette fille du Nord, qui a grandi dans une HLM face à la mer, habite un lotissement avec Stéphane, chauffeur de bus scolaire qui gagne peu, et leurs enfants, Lucas et Lise.
Marie lutte contre l’angoisse avec l’impression que sa jeunesse est bel et bien morte.
« Pourquoi la vie nous abîme à ce point ? Cette foutue dent qu’elle a contre nous, est-ce qu’on a vraiment mérité ça ? » se demande-t-elle.
Un jour, son regard s’arrête sur des réfugiés clandestins, des êtres abattus.
Sans savoir pourquoi, elle pousse la porte du centre d’aide… Austère et âpre.
À l’abri de rien est un roman tranchant, cruel parfois, mais la misère inhumaine, très bien décrite, est d’une vérité poignante, on a l’impression de la toucher du doigt.
Marie sombre au fond du précipice à l’exemple de bien d’autres personnages de l’auteur.
Certaines pages sont magnifiques.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Outremont

Adam, Olivier. À l’abri de rien, Éditions de l’Olivier, 2007, 218 pages.

Catégorie : Romans : condition féminine, Romans : étapes de la vie

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*