16 jan 2020

Le Dynamiteur

Mankell, Henning

Le Dynamiteur Mankell

J’ai retrouvé Mankell avec grand bonheur. Je m’ennuie de cet auteur, de ses valeurs, de la dignité humaine qu’il accorde à tous les êtres, de la solidarité qu’il ne veut pas voir disparaître, de sa mélancolie.

Philippe Lançon, auteur du Lambeau (Gallimard, 2018) lui a rendu hommage très justement en disant qu’il était un homme engagé. « Écrire lui a donné les formes par lesquelles, en divertissant ses lecteurs, il rappelait les valeurs qui lui étaient chères et les angoisses qui le constituaient. Il aimait la solidarité et il avait peur du temps : voir l’une disparaître l’indignait, perdre l’autre le terrifiait. Son œuvre est celle d’un Alceste humaniste ou, si l’on préfère, d’un révolté pascalien. »

Dans Le Dynamiteur, Mankell rend hommage à une vie simple d’homme juste, humble, qui poursuit une vie aimante malgré l’adversité. L’auteur nous appelle à être de meilleurs êtres humains.

Titre original : Bergsprängaren

Membre : Johanne de Rosemont

Mankell, Henning. Le Dynamiteur, Éditions du Seuil, 1973, 2018, 213 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*