21/05

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Je vous incitais la semaine dernière à vous rendre au Musée des beaux-arts de Montréal voir les peintures de Marion Wagschal ; aujourd’hui, je vous propose d’y retourner, car le Musée nous présente quelques acquisitions récentes d’œuvres sur papier dans l’exposition De Gainsborough à Moore : deux siècles de dessins britanniques ; ce sont 42 dessins de 32 artistes et non des moindres : Henry Moore, Turner, Thomas Gainsborough, Jonathan Richardson le Vieux, John Stell Cotman. Ouf ! Que de chefs-d’œuvre (paysages, campagne anglaise, études de figure, quelques portraits) présentés dans les salles du cabinet des arts graphiques.
Profitez-en, car ces œuvres du XVIIIe et du XIXe siècles étant fragiles, le Musée ne peut les présenter souvent. Vous avez jusqu’au 16 août 2015 pour les admirer.

Le samedi 23 mai, à Radio VM (91,3 FM), dans le cadre de l’émission Entracte, je reçois Samuel Montiège, docteur en histoire de l’art de l’Université de Montréal et commissaire associé, qui vient nous parler de l’exposition Merveilles et mirages de l’orientalisme : de l’Espagne au Maroc, Benjamin-Constant en son temps, présentée au Musée des beaux-arts de Montréal jusqu'au 31 mai 2015.

Première diffusion : le samedi de 12h30 à 13h, en reprise le jeudi suivant, de 17h à 17h30.

Je vous rappelle qu’il est aussi possible d’écouter Entracte en direct à partir du site web de Radio VM

Samedi dernier, je recevais Martin Faucher, codirecteur général et directeur artistique du Festival TransAmériques, venu nous parler de sa première programmation à la barre du FTA.

ENTRACTE - 20150516_1230 - M Poggi - MAI 05 - M Faucher

Je vous souhaite une très belle fin de semaine et à vendredi prochain,
Marie-Anne


Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Aura

Fuentes, Carlos

aura

Coup de coeur littéraire à Entracte émission animée par Marie-Anne Poggi sur les ondes de radio VM.

Fuentes, Carlos. Aura, Éditions Leer-e/Palabras Mayores, 1962, 2013.

Irrésistibles - 20150516

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

Danser les ombres

Gaudé, Laurent

danser les ombres Laurent Gaudé trace un lien entre le passé et le moment présent. L’auteur brosse un vibrant hommage au peuple haïtien, cinq ans après le séisme. C’est là une ode à la fraternité et à l’amitié. Danser les ombres est une réussite particulière tant par la narration que par le style. L’intérêt demeure jusqu’à la dernière page. Bonne lecture ! Membre : Germaine-Guèvremont Gaudé, Laurent. Danser les ombres, Éditions Actes Sud, Leméac, 2015, 249 pages.

Et après…

Musso, Guillaume

et après Si vous avez aimé Et si c'était vrai… (2000) de Marc Levy, vous aimerez Guillaume Musso. Nathan, brillant avocat à New York, récemment séparé de sa femme et de sa petite fille qui vivent en Californie, va découvrir que la réussite, la richesse et la notoriété ne pèsent pas très lourd à côté de sa destinée. J'ai trouvé ce livre divertissant. Membre : Lachine Musso, Guillaume. Et après…, Éditions XO, 2004, 368 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

L'Élégance du hérisson

Barbery, Muriel

L'Élégance du hérisson À la lecture de ce roman, j'ai trouvé une certaine ressemblance entre le personnage de M. Ozu (roi de l'électronique) et celui de M. Rubinstein (roi du pantalon) dans L'Angoisse du roi Salomon (1979) d'Émile Ajar. Ce n'est pas la première fois que j'ai cette impression ; j'ai ressenti la même en lisant Ensemble c'est tout (2004) d'Anna Gavalda où Philou m'a rappelé le roi Salomon. D'ailleurs, Gavalda mentionne L'Angoisse du roi Salomon dans son livre. J'ai retrouvé dans ces trois romans une certaine similitude entre des personnes très empathiques, chaleureuses et humaines auxquelles on s'attache et qu'on aimerait rencontrer. Peut-être avez-vous déjà éprouvé les mêmes sentiments à la lecture de certains ouvrages ? Membre : Île-des-Sœurs Barbery, Muriel. L'Élégance du hérisson, Éditions Gallimard, 2006, 359 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

La femme qui attendait

Makine, Andreï

la femme qui attendait Un jeune russe de Leningrad vient, dans les années 70, à Mirnoïé, un petit village au nord de la Russie, faire une étude sur les mœurs nuptiales et funéraires de l’endroit. Il y découvre Véra, une femme dans la quarantaine, qui attend depuis l’âge de 16 ans le retour de son fiancé parti à la guerre. Le narrateur est fasciné par cette femme énigmatique et il est attiré par elle, en tant qu’écrivain et en tant qu’homme. À travers cette femme, son quotidien et son attente, il nous décrit une région dépeuplée par la guerre et l’exode rural où les conditions de vie sont difficiles et arides et qui stagne dans le régime communiste. Il s’agit d’un beau roman, lent et mélancolique où la poésie, la sensibilité et la belle écriture de l’auteur savent nous émouvoir et nous marquer. Membre : Westmount Makine, Andreï. La femme qui attendait, Éditions du Seuil, 2004, 213 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

Le Voyant

Garcin, Jérôme

le voyant Jérôme Garcin cite et raconte la vie de l'écrivain Jacques Lusseyran, aveugle et résistant pendant la Deuxième Guerre mondiale. « Né en 1924, aveugle à huit ans, résistant à dix-sept, membre du mouvement Défense de la France, Jacques Lusseyran est arrêté en 1943 par la Gestapo, incarcéré à Fresnes puis déporté à Buchenwald. Libéré après un an et demi de captivité, il écrit Et la lumière fut et part enseigner la littérature aux États-Unis, où il devient « The Blind Hero of the French Resistance ». Il meurt, en 1971, dans un accident de voiture. Il avait quarante-sept ans. » Membre : Île-des-Sœurs Garcin, Jérôme. Le Voyant, Éditions Gallimard, collection Blanche, 2014, 192 pages.

Les Mardis de Béatrice

Tougas, Francine

les mardis de béatrice Béatrice travaille dans une agence de publicité dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Sa vie est insatisfaisante et en plus elle est insomniaque. Elle décide donc de consulter un psy. Elle est fidèle à ses rendez-vous du mardi. Bien sûr, son enfance remonte à la surface même si elle ne veut vraiment pas en parler : son frère mort jeune, sa mère atteinte d’Alzheimer, son père médecin et froid avec elle. Béatrice visite régulièrement son psy avec la ferme conviction que les nœuds réussiront à se dénouer un jour. Ce livre est rempli d’humour. Francine Tougas (scénariste) a accouché de ce premier roman après de nombreuses années ; également auteure et initiatrice de la télésérie Au Secours de Béatrice, produite par Sophie Lorain qui a participé depuis le début au projet et qui y tient, aussi, un rôle de premier plan. Bonne lecture ! Membre : Germaine-Guèvremont Tougas, Francine. Les Mardis de Béatrice, Éditions Libre Expression, 2004, 2014, 211 pages.

Myrtille raconte…

Dubé, Monique

myrtille raconte Je me pose la question : avez-vous déjà lu les contes de Myrtille ? Si tel n’est pas le cas, je vous les propose, car je suis certaine que vous aurez un coup de coeur irrésistible. « Cette semaine, je me suis gâtée pas à peu près. Connaissez-vous Myrtille, la belle fée raconteuse ? Elle est magnifique, je vous invite à faire sa connaissance, par le biais des ses vol. 1, 2 et 3. Les contes sont formidables et les DVD inclus nous transportent vers un monde enchanteur. Je les recommande à tous (petits et grands). » (Lucie Thomassin de Québec) Trilogie : v.1. Eugène, l’enfant de la forêt (2011) ; v. 2. L’Étranger de Bras-D’Apic (2012) ; v. 3. Le secret de la maison de Pierre (2014). Membre : Rimouski Dubé, Monique. Myrtille raconte…, Éditions Esperanto, 2011, 18 pages.

Quand tombe le lys

Dupéré, Yves

quand tombe le lys Les colonies française et anglaise s'affrontent en ce milieu du XVIIIe siècle. Les combats sporadiques sont très cruels ; la plupart des tribus indiennes aident les troupes françaises, qui leur sont bienveillantes, à combattre l'ennemi. C'est dans cette ambiance que se déroule ce roman historique qui fait vivre la famille noble Herbert de Courvais dont les membres luttent, chacun à sa manière, pour garder le Canada français : la douce et belle Catherine tombe dans les bras et les rets du cupide Alexis et trouve compréhension et consolation auprès de sa sœur, la pétillante Anne ; un frère, François, officier de l'armée, est beaucoup plus raisonnable que son cadet, le bouillant Alexandre considéré comme un des meilleurs et des plus courageux combattants. Autant Champlain était aimé, autant Montcalm est détesté par les Canadiens français surtout parce qu'il veut se battre à l'européenne, tactique qui ne convient pas du tout en cette Amérique du Nord et qui conduira à la tragédie que l'on connaît. On sent que l'auteur aime particulièrement l'histoire de son pays et en particulier son histoire militaire. Il relate tout spécialement ce suspense qui se déroule dans l'attente de l'aide de Louis XV… et qui ne viendra pas, ce qui, comme on le sait, changera le cours de l'histoire ! D'ailleurs, ce qui reste de la famille Herbert de Courvais repartira pour la France avec les soldats français. Ce roman est très attachant et émouvant même si on en connaît fort bien l'épilogue. Le style est simple, dépourvu de fioritures et parfois les descriptions tournent un peu au cliché. Mais ce livre replonge le lecteur dans cette tragédie qu'ont vécue les Canadiens français bien malgré eux et dont les conséquences se font encore sentir de nos jours ! Membre : Outremont Dupéré, Yves. Quand tombe le lys, Éditions Hurtubise HMH, 2004, 488 pages.

Temps glaciaires

Vargas, Fred

temps glaciaires Une vieille dame est retrouvée morte chez elle, dans sa baignoire : suicide, meurtre ? À côté du corps, un dessin bien étrange suscite la curiosité du commissaire Adamsberg et de son équipe. Des secrets de famille, un voyage en Islande qui tourne mal, une curieuse société d’étude sur Robespierre qui organise des reconstitutions historiques de débats tenus de 1792 à 1794... Et nous voilà embarqués dans une nouvelle enquête aux côtés d’Adamsberg, de l’anxieux et encyclopédique lieutenant Danglard, de l'imposante Violette Retancourt et de Lucio, le voisin aux drôles de conseils... Fred Vargas nous promène de l'Islande à la France pendant la période révolutionnaire et nous y perd avec délectation. Les intrigues sont savamment orchestrées et, telle une acrobate, elle finit par en renouer les fils avec adresse. Vous aimez les intrigues bien ficelées ? Alors bienvenue chez Vargas ! Un polar réussi qui se déguste avec plaisir. Membre : France Cette suggestion est proposée par un lecteur, du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal. Vargas, Fred. Temps glaciaires, Éditions Flammarion, 2015, 490 pages.

Tom est mort

Darrieussecq, Marie

tom est mort Tom, le fils de la narratrice, est mort. Il avait quatre ans et demi. Elle est française, son mari, canadien. Ils venaient d'emménager à Sydney. Ils ont deux autres enfants. Dix ans plus tard, elle essaye d'écrire la mort de son fils, les jours, les semaines et les mois qui suivirent. Sujet très difficile, magnifiquement bien écrit. Un chef-d’œuvre. Je le recommande très chaudement. Membre : Lachine Darrieussecq, Marie. Tom est mort, Éditions P.O.L., 2007, 246 pages.

Yeruldelgger

Manook, Ian

yeruldelgger Ian Manook, que je ne connaissais pas, a été une véritable découverte avec son personnage principal Yeruldelgger, d’autant plus que cela se passe en Mongolie, un pays que je ne connais pas. L’histoire, une fillette enterrée vivante avec son tricycle dans les steppes de Delgerkhaan, va réveiller le cauchemar du commissaire Yeruldelgger de l’assassinat jamais élucidé de sa propre fille. Dans la banlieue d’Oulan-Bator, on découvre trois cadavres découpés au cutter dans un local des cadres d’une usine chinoise. Quel est le lien entre ces crimes ? Yeruldelgger devra affronter une terrible vérité... Un commissaire tourmenté, bourru, instinctif, confronté aux traditions du passé dont il a un très grand respect et au modernisme du temps actuel. L'intrigue est très bien menée et tous les personnages sont forts et crédibles. En plus de l'enquête, l'auteur nous fait entrer dans les yourtes et dans l'histoire du pays et de ses coutumes. Époustouflant et génial. Membre : Germaine-Guèvremont Manook, Ian. Yeruldelgger, Éditions Albin Michel, 2013, 542 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

pas touche!!!