05/12

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Il ne vous reste plus que six jours pour me laisser savoir si vous désirez être membre du jury pour la 12e remise du prix du Club des Irrésistibles… car une fois le nom des finalistes connus, je ne prends plus d’inscriptions.

Que doivent faire les membres du jury ? Lire, d’ici le lundi 27 avril prochain, les cinq titres « coups de cœur » de 2019.

Comment ces livres ont-ils été sélectionnés ? Ce sont ceux qui sont revenus le plus souvent parmi vos quelque 500 suggestions proposées au cours cette année.

Vous les connaîtrez lors de l’envoi de l’Infolettre de jeudi prochain.

Si vous ne pouvez vous déplacer pour voter (le lieu reste à déterminer), vous pourrez toujours m’envoyer votre choix par courriel (simplement le titre, sans commentaires) avant le 26 avril 2020. Merci de votre irrésistible participation !


À mon grand regret, je n’avais pu voir au Théâtre La Licorne en avril dernier L'Origine de mes espèces, texte, chansons et interprétation de Michel Rivard. Je viens donc de me rattraper en allant chez Duceppe.

Je n’avais qu’une crainte : que le côté intimiste du spectacle perde au change à être présenté dans une si grande salle. Il n’en fut rien.

Accompagné du musicien Vincent Legault, Michel Rivard est seul sur scène durant une heure quarante, alternant chansons et narration, poésie et anecdotes… plus savoureuses les unes que les autres.

Les talents d’Alexia Bürger, qui a agi ici comme conseillère dramaturgique, ont assurément contribué au succès de L'Origine de mes espèces en mettant de l’avant les talents de conteur et de comédien de Michel Rivard, tandis que le metteur en scène Claude Poissant a su doser humour et tendresse, moments cocasses et plus sombres.

Le point de départ de ce récit personnel, non chronologique, commence alors que Michel Rivard, né à Montréal le 27 septembre 1951, décide de passer un test d’ADN. Le doute s’est insinué au fil des ans : peut-être n’est-il pas le fils de Robert Rivard, comédien décédé en 1989 à l’âge de 62 ans. Il veut en avoir le cœur net… une fois pour toutes.

L'Origine de mes espèces est présenté à Montréal jusqu’au 7 décembre. Il partira ensuite en tournée partout à travers le Québec.

La rencontre Rivard / Poissant est sans contredit une combinaison gagnante. Faites-vous plaisir et allez entendre ce que l’auteur-compositeur-interprète a à dire sur ses origines !

Le lundi 9 décembre, à Radio VM (91,3 FM), de 17 h 45 à 18 h, dans le cadre de Culture à la carte, je m’entretiendrai avec le metteur en scène Martin Desgagné, qui nous parlera du spectacle Foirée montréalaise, où le quartier Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce est à l’honneur cette année, présenté au Théâtre La Licorne jusqu’au 21 décembre 2019.

Lundi dernier, je recevais l’écrivain français Philippe Besson, venu nous parler de ses trois romans autobiographiques publiés chez Julliard : Dîner à Montréal (2019), Un certain Paul Darrigrand (2018) et « Arrête avec tes mensonges » (2017).



Les Irrésistibles de Marie-Anne ont aussi leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,

Marie-Anne


Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

À l'abri de rien

Adam, Olivier

a labri de olivier ada

C’est un beau roman sombre et grave qui traite d’un sujet difficile et d’actualité : les clandestins.

Marie s’ennuie dans sa vie. Un soir, par hasard, elle rencontre ceux qu’on appelle les « Kosovars », en fait des réfugiés de partout entassés sous des tentes quelque part dans le Nord de la France, dans une ville battue par les vents et une mer toujours démontée (très présente dans le livre). Ils sont traqués, matraqués et pourchassés.

Avec Isabelle, elle se lance corps et âme dans une action bénévole au risque de perdre sa famille et jusqu’à sa vie… qui enfin a un sens. Marie prend tous les risques, elle semble forte et déterminée mais ô combien fragile ! C’est une héroïne attachante comme tous les personnages de ce roman. Ils dérangent et nous sensibilisent à une réalité très dure et très actuelle. Ce récit est bouleversant.

Qu’un auteur masculin se place si justement dans la peau d’une femme, c’est assez rare pour être souligné.

Membre : Outremont Adam, Olivier. À l'abri de rien, Éditions de l’Olivier, 2007, 218 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

Alabama Song

Leroy, Gilles

Alabama Song

L’auteur raconte la relation tumultueuse de Scott Fitzgerald et de sa femme Zelda, relatée du point de vue de cette dernière.

Un récit assez court, tricoté serré, comme si on y était, de cet amour impossible, depuis la première rencontre jusqu’à l’abandon et au retour au pays natal, en passant par la vie de bohème parisienne et les séances chez le psychiatre.

Pas un chef-d’oeuvre dithyrambique, mais un sujet extrêmement bien ficelé par un romancier qui s’est documenté avec sérieux. De là à mériter le prix Goncourt…

Membre : Westmount Leroy, Gilles. Alabama Song, Éditions Mercure de France, 2007, 189 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

C'est le cœur qui meurt en dernier

Lalonde, Robert

C'est le coeur qui meurt en dernier Lalonde

Robert Lalonde est le genre d'auteur qui aborde des thèmes difficiles avec beaucoup de doigté. Ici, il est question de la fin de vie de sa mère et de tous les souvenirs qui reviennent à sa mémoire.

C'est un récit très bien écrit. Un livre qui à la fois nous bouleverse et nous réconcilie avec la vie, surtout si nous avons vécu ce genre d'événements.

« J'ai été celui qui a eu raison de t'aimer, puis raison de te haïr et de m'enfuir, raison de faire ma vie loin de toi, et finalement raison de rentrer, même s'il se fait tard. »

Si ces paroles vous touchent, vous êtes mûr pour lire ce magnifique texte.

Membre : Saint-Jean-sur-Richelieu Lalonde, Robert. C'est le cœur qui meurt en dernier, Éditions du Boréal, 2013, 165 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

Cuz I Love You

Lizzo

Cuz I Love You CD

J’avoue avoir été tout de suite intriguée par la pochette de cet album de Lizzo, une jeune femme qui semble s’assumer sans trop se préoccuper des stéréotypes.

À l’écoute de l’album, pas de déception. C’est une artiste singulière, sûre d’elle, qui, malgré sa formation musicale classique, a finalement choisi le monde du hip-hop et du RnB. Et c’est tant mieux, car elle apporte une touche féministe et audacieuse, beaucoup d’humour et d’autodérision, notamment sur le morceau Truth Hurts ou l’excellent Tempo en duo avec Missy Elliott. Lizzo ose et en impose !

Membre : France Cette suggestion est proposée par un lecteur du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal. Lizzo. Cuz I Love You, CD, 2019.

Jeune fille

Wiazemsky, Anne

Jeune fille Un cinéaste français bien connu tombe en arrêt devant une jeune fille de bonne famille, âgée de 17 ans, et décide qu’elle doit à tout prix jouer le rôle principal dans son prochain film. À la suggestion de son tout aussi célèbre grand-père, notre comédienne en herbe (et auteure de cet ouvrage) tient un journal du tournage. Ce livre n’est pourtant pas seulement un journal intime, c’est aussi un roman qui raconte la relation troublante entre ce cinéaste d’âge mûr et la jeune débutante. Elle est attirée par la célébrité, le génie, la tyrannie, le mystère du plateau et de son dirigeant, tandis qu’il ne peut se détacher de sa timidité, de sa jeunesse, de son intelligence. Rien de nouveau, bien sûr : ce thème a été exploité bien avant, et si le côté « jeune fille en fleur » fait un peu vieillot, il y a quand même, dans ce récit, une force et une candeur qui traduisent à merveille toute la fragilité du passage de l’adolescence à l’âge adulte. Membre : Westmount Wiazemsky, Anne. Jeune fille, Éditions Gallimard, 2007, 217 pages.

La traduction est une histoire d'amour

Poulin, Jacques

La traduction est une Jacques Poulin

Comme Marie-Anne, j'ai adoré ce roman de 132 pages qui se lit d'une seule traite. C'est simple et original, vivant, très bien écrit. On ressent les émotions des personnages.

Il y a monsieur Waterman, vieil écrivain solitaire habitant Québec, et Marine, jeune traductrice solitaire aussi, qui ira vivre dans un chalet à l'île d'Orléans. Leur amour commun des mots crée des liens entre eux.

Une mystérieuse adolescente entrera dans la vie de Marine et amènera suspense et émotions. On quitte le livre à regret, comme on quitte la bonté et la beauté.

Membre : Outremont Poulin, Jacques. La traduction est une histoire d'amour, Éditions Leméac, Actes Sud, 2006, 132 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

Le Lambeau

Lançon, Philippe

Le Lambeau grand format

Récit autobiographique et émouvant de la reconstruction de Philippe Lançon, blessé à la mâchoire lors de l’attentat de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Il nous relate sa vie aux urgences puis les sept mois passés à l’hôpital des Invalides. Bouleversant !

Lu en version numérique. Membre : Île-des-Sœurs Lançon, Philippe. Le Lambeau, Éditions Gallimard, 2018, 510 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

Les fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire

Swarup, Vikas

Les fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux

Vikas Swarup signait, avec ce premier roman, un pur bijou. Le triomphe de l’art de raconter, d’émouvoir, de nous entraîner dans les recoins les plus sombres d’un pays fascinant. Ah ! Le pur bonheur de se laisser prendre par un grand écrivain, tendre, plein d’imagination, bouleversant…

Chaque chapitre est comme une nouvelle en soi et le miracle est que tout cela se tient. Vite, ruez-vous ! Et prêtez, offrez, recommandez ce livre envoûtant à tous ceux que vous aimez.

Quel style ! Quelle imagination ! On pense à L'Angoisse du roi Salomon (1979) d’Émile Ajar, mais en version asiatique, bien d’aujourd’hui, dans un monde où il ne fait pas bon être un enfant abandonné dans une Inde qui ne fait pas de quartier…

On rit, on est surpris, on a envie de pleurer, on est littéralement happé par ces aventures. Un bijou, je vous dis ! Original et brillant !

Titre original : Q and A Membre : Île-des-Soeurs Swarup, Vikas. Les fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire, Éditions Belfond, 2004, 2006, 363 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

Olga

Schlink, Bernhard

Olga

Écoutez le coup de cœur d’un membre du Club des Irrésistibles lu par
Marie-Anne Poggi.

Irrésistibles 20191205 Schlink, Bernhard. Olga, Éditions Gallimard, 2018, 2019, 267 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

Pour mémoire (Petits miracles et cailloux blancs)

Fortier, Dominique et Rafaële Germain

Pour mémoire Fortier et Germain Novembre se conjugue en nuances de gris : gris argent de l’asphalte ruisselant, gris olive des grands pins sous la pluie, gris mousse du saule pleureur endormi, gris souris des petits matins, gris basalte de la voiture salie par les chemins de campagne, gris bleu du soleil dans la neige fondante, gris terre d’ombre de la gadoue, gris platine de la lumière sur la clôture… Bref, des journées un peu tristounettes. Il faut se secouer, sortir de sa doudou et chercher un peu de lumière. Or, voici que vient ce charmant livre : Pour mémoire (Petits miracles et cailloux blancs) qui sème des moments de joies et de réconfort dans notre journée et, comme le soulignent si bien les deux auteures : « Une manière d’antidote au cynisme, à l’absurde, au découragement qui nous assaillent du dedans comme du dehors. Un tout petit acte de résistance. » Nous tombons sous le charme de ces deux grandes complices qui écrivent à quatre mains : raffinement de l’écriture, tendresse de moments volés dans l’enfance de leurs filles, chasse-cafard, ode à la fragilité de la vie et douceur devant la « dureté du monde », parcelles du « doux éclat du quotidien ». Anne-Frédérique Hébert-Dolbec, dans Le Devoir du 16 novembre dernier, présente ce livre comme un « éloge de la gratitude », dans lequel « Dominique Fortier et Rafaële Germain rassemblent les fragiles et minuscules miracles qui habitent sans fracas notre quotidien. La grande finesse poétique de l’œuvre laisse place, à plusieurs reprises, à un pur état de ravissement. » Bref, un véritable baume sur novembre. Une pause doucement lumineuse. Lu en version numérique. Membre : Monique L. Cookshire-Eaton Fortier, Dominique et Rafaële Germain. Pour mémoire (Petits miracles et cailloux blancs), Éditions Alto, 2019, 172 pages.

Un livre de martyrs américains

Oates, Joyce Carol

Un livre de marytrs americains plus petit format

Avec sa plume exceptionnelle, Joyce Carol Oates aborde le sujet explosif de l’avortement à travers l’histoire de deux hommes : un médecin qui en pratique et son assassin. L’auteure raconte l'impact de leur absence sur leur famille, en particulier leurs filles. Elle explore à la fois les origines du drame et ses conséquences sur leur vie.

Comment réagir et continuer à vivre après un tel drame ? Comment se construire un avenir qui ne soit enchaîné au passé ? Qui sont véritablement les nouveaux martyrs américains ? Elle pose un regard intelligent, complexe et nuancé sur ce débat qui divise l’Amérique. Une fois de plus, je suis soufflé. Joyce Carol Oates est une romancière époustouflante ! Un roman puissant qui nous secoue, nous bouscule, un véritable tour de force. Remarquable ! Titre original : A Book of American Martyrs Membre : France Cette suggestion est proposée par un lecteur du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal. Oates, Joyce Carol. Un livre de martyrs américains, Éditions Philippe Rey, 2017, 2019, 862 pages.

Une joie féroce

Chalandon, Sorj

Une joie feroce Chalandon

Jeanne, 40 ans, est libraire. Elle est mariée à Matt qui ne la voit pas vraiment et qui s'éloigne de plus en plus. Elle a perdu un fils. Elle découvre une douleur au sein, c'est le cancer. Elle va se joindre à un trio de femmes réunies par cette terrible maladie.

Elles s'entraident, s'épaulent malgré les difficultés, les différences de milieux, de conditions familiales, de nationalités. Elles seront sollicitées par une situation rocambolesque qui leur fera prendre des risques inconsidérés. Comment s'en sortiront-elles ? L'auteur nous le fera découvrir dans un récit haletant, féministe et humain. Un roman qui se dévore. Membre : Laval-Vimont Chalandon, Sorj. Une joie féroce, Éditions Grasset, 2019, 311 pages.
pas touche!!!